CTE (Comité Technique d’Etablissement) du 13 octobre 2015


CTE_28092015Chers Camarades,

Dans ce nouveau froid matin qui a vu une nouvelle réunion du Comité Technique d’Etablissement, c’est la chaleur de notre investissement pour vous qui a réchauffé cette assemblée, abreuvée par la Direction, de chiffres, de pourcentages, de ratios, de durée moyenne de séjours …

Vos représentants Force Ouvrière avaient mis chacun leurs gants de velours (et parfois de boxe) pour faire entendre la vie et la raison humaine, pour contrecarrer un argumentaire soit disant « rationnel » et surtout pour rappeler votre implication quotidienne dans la prise en charge de qualité de la santé des patients que nous accueillons…

Au préalable, le Directeur Général, comme il s’était engagé à le faire et n’a pu le mettre oeuvre, a reporté le point « bilan de l’expérimentation de la suppression de la 5ème colonne du SMUR ».

Le ring de ce combat ne pouvait accueillir les combattants des deux équipes opposées faute d’une réunion préalable et surtout d’arguments humains et médicaux qui peuvent justifier, à ce jour, cette suppression…

Christian Prud’homme a su sonner le « la » à chaque round en amenant la communauté des représentants du personnel à voter à l’unanimité dans le même sens pour chacun des points soumis au vote.

Ainsi pour vous, nous avons soutenu les réorganisations auxquelles vous avez été au moins consultés ou encore informés avant leur mise en oeuvre (transfert de la technique du laboratoire de dermatologie, nouvelle organisation horaire du standard…)

La réorganisation du service des admissions et des consultations externes, faute d’une organisation et surtout d’une solution réaliste présentée, a donné lieu à un débat respectueux mais vif.

Reporter la tâche de la gestion du contentieux de facturation sur le personnel existant de ce service, déjà en difficulté pour facturer au fil de l’eau les prestations, n’est pas une solution…

c’est CONTRE cette proposition et sa solution peu claire que nous nous sommes vigoureusement opposé et qu’un audit est demandé.

Nous avons à nouveau porté sous les feux des projecteurs du ring vos conditions de travail en tenant compte des données récoltées sur chacun de vos terrains de travail, sans idées et solutions toutes faites.

Les vrais vainqueurs de ces différents rounds de combats syndicaux,  ce ne sont pas vos représentants, mais bien VOUS, si nous parvenons à esquiver les coups que certains sont prêts à vous porter.