L’externalisation des ASH des HUS


Voici quelques mois que certains services du CHU de Strasbourg connaissent un profond bouleversement de leurs organisations de travail.

Martine a disparu !

Mais qui est Martine ? Nous aurions pu l’appeler Martin ou Layla.

Martine est un Agent de Service Hospitalier qui voit sa profession disparaître au sein des HUS car la Direction a cédé aux sirènes de l’externalisation, et sa promesse des lendemains qui chantent après ces temps d’austérité budgétaire.

 

Force Ouvrière s’était déjà opposé à la mise ne place de l’externalisation des ASH et l’utilisation d’une société privée d’agents de nettoyage au sein d’un établissement de santé publique. Même si aujourd’hui l’externalisation tend à se généraliser à d’autres services des Hus,

FO NE BAISSE PAS  LES BRAS  !

 

C’est ainsi que le jeudi 16 juin 2016, une délégation Force ouvrière, constituée du Secrétaire Général FOHUS qui est également Secrétaire Régional FO Christian Prud’homme, un titulaire CHSCT et des camarades ASH ont obtenu audience auprès du Directeur des Ressources Humaines à l’Agence Régionale de Santé.

C’est ainsi que le jeudi 16 juin 2016, une délégation Force ouvrière, constituée du Secrétaire Général FOHUS qui est également Secrétaire Régional FO Christian Prud’homme, un titulaire CHSCT et des camarades ASH ont obtenu audience auprès du Directeur des Ressources Humaines à l’Agence Régionale de Santé.

 

Le Constat est simplement consternant. Les agents ne sont pas suffisamment formés à l’ensemble des protocoles de nettoyage des chambres, de l’environnement et du matériel. D’autre part lorsque le protocole nécessite des mesures précises, elles n’ont pas le matériel adéquat pour pouvoir travailler dans des conditions optimales et sécuritaires pour elle-même et pour le patient.

 

La poussière et la saleté s’accumulent dans les chambres à tel point qu’il est difficile de dire si l’environnement a bel et bien été fait.

Les chambres souvent ne sont pas prêtes à temps pour recevoir les nouvelles admissions mais on ne peut pas fustiger ces pauvres « Mercenaires » du nettoyage quand on sait qu’elles n’ont que 7 minutes pour faire une chambre !

7 minutes invariable, que celle-ci était ou non en isolement !

 

manque d'hygiène!

manque d’hygiène!

 

Après enquête de FO, il est apparu que la plupart n’était même pas vacciné alors que chaque agent a pour obligation d’être vacciné pour pourvoir travailler aux HUS.

Malheureusement ces agents de cette société sont mal informés, mal rémunérés, mal préparés au travail en établissement de santé. Ce sont pour beaucoup des emplois précaires.

 

Et Martine dans tout ça ?

 

Et bien Martine en est à sa troisième externalisation. Elle se retrouve sur l’échiquier de la grande réorganisation hospitalière des HUS et se voit placée de service en service jusqu’à ce qu’un agent de la société privée prenne place.

 

Quelle violence pour nos ASH, elles qui voient leur fonction purement et simplement disparaître, on va même jusqu’à les obliger d’être acteur de leur suppléance en formant  gratuitement leurs substituts.

Pour Force Ouvrière, l’ASH est un maillon indispensable dans la chaîne des processus de soins et d’accompagnement du patient durant son hospitalisation. Elles représentent une source de renseignements et d’informations judicieuses pour les soignants et sont présentes dans certains services aux transmissions entre équipes.

 

Leur rôle va bien au-delà du simple agent de surface d’une quelconque société de nettoyage. Certaines ont souvent des connaissances liées aux pathologies de leur service, des régimes spécifiques, un relationnel et un discours avec le patient approprié et propre au travail en milieu médical.

 

Pourtant en faisant appel à une société de nettoyage privée on a l’impression que la Direction ne les voit que comme de simples agents de surface.

 

Nous ne parlons pas d’épousseter quelques bibelots dans un hôtel ou de faire du kilomètre carré de sol d’une grande multinationale. Nous sommes dans un Centre Hospitalier Universitaire dans lequel nous soignons des êtres humains, moi, vous, nos familles, nos proches.  

 

Force ouvrière ne peut pas être en accord avec la disparition de la profession ASH au sein des HUS, de la précarisation des emplois qui tire vers le bas l’ensemble des professions paramédicales alors que la fonction d’ASH était un ascenseur social, vecteur d’intégration à la vie active. Par le biais des formations, certaines et certains ont pu accéder à des fonctions que difficilement elles ou ils auraient pu atteindre dans le secteur privé.

 

FO remet  en question la qualité des soins et l’hygiène!

 

Au vue des témoignages et des enquêtes, des manquements à l’hygiène et à l’application des protocoles de désinfection,  on est en droit de se demander quel sera le résultat de l’expansion de cette externalisation sur l’ensemble des HUS dans des services sensibles tels que les services de chir, les services de greffés, de pédiatrie, de gériatrie, certains patients sont immunodéprimés, d’autres porteurs d’agents pathogènes hautement transmissibles…

L’expérience d’autres établissements a déjà prouvé que ce système n’est pas viable et face à une recrudescence de maladies nosocomiales, ces derniers ont finalement fait machine arrière.

 

Faut-il attendre un regain de cas de maladies nosocomiales qui entraînera indubitablement  une pertes de potentiel et de baisse d’activités pour comprendre que cela est un mauvais choix à moyen long terme ?

 

Le Directeur des Ressources Humaines à l’Agence Régionale de Santé a été très attentif aux témoignages de nos camarades ASH et semble comprendre les enjeux de cette extinction programmée de la profession ASH.

 

Il reconnaît la complexité de l’affaire entre un hôpital en quête d’un retour à l’équilibre financier et la nécessité de préserver un service publique de qualité.

 

Il ne nie pas l’importance du rôle de la fonction ASH et de ses qualités intrinsèques pour un établissement de santé.

 

Fort de l’argumentation des intervenants FO et des témoignages des ASH présents, le Directeur des Ressources Humaines nous assure porter à la connaissance de la Direction de l’ARS l’état alarmant que nous Force ouvrière n’avons eu de cesse de constater et signaler depuis le début de l’externalisation aux HUS.

 

Délégation FO à l'ARS

Délégation Force Ouvrière à l’ARS

 

L’externalisation de nos collègues ASH et peut être un jour d’autres fonctions paramédicales, les restructurations de services, le démantèlement des équipes ne font qu’accroitre un sentiment de dégradation et d’abandon du service public.

 

Pour FORCE OUVRIERE c’est NON !