Meeting Intersyndical du 9 fevrier 2017


Ce mardi 9 février 2017, c’est tenu au sein des HUS, un meeting organisé par les syndicats FO, CGT et SUD.

Il a permis de faire le point sur la situation actuelle des personnels hospitaliers du service public et privé mais aussi de tirer un bilan de la politique d’austérité menée par notre gouvernement.

Ce meeting était aussi un évènement permettant de rassembler les militants des 3 syndicats FO, CGT et SUD, afin de coordonner une action commune pour la prochaine manifestation nationale des personnels hospitaliers qui doit avoir lieu le 7 mars 2017 à Paris.

La parole a été donnée à Christian Prud’homme Secrétaire Régional FO, qui a dressé un constat éloquant d’un système de santé aux abois qui se retrouve étranglé par une politique d’austérité budgétaire tournée vers le profit et l’épongement d’une dette publique toujours exponentielle. C’est entre le marteau et l’enclume que se retrouve ainsi notre système de santé!

 

thumb_IMG_8009_1024Christian Prud’homme souligne que pourtant notre système n’est pas si mauvais que veulent le laisser entendre nos politiques à grand coup de lois et restructurations. Il rappelle à juste titre les événements malheureux des derniers attentats, l’organisation des soins et le dévouement exemplaire dont ont su faire preuve les équipes soignantes en charge des victimes.

Il dénonce aussi cette volonté des dirigeants hospitaliers de ne chercher que le meilleur compromis entre le profit et l’épongement de la dette publique  en puisant sans cesse dans les effectifs et les restructurations des services au détriment de la qualité de prise en charge des usagés. Pour  Christian Prud’homme« ce qui prime c’est le budget, la variable ajustable c’est le personnel ».

 

thumb_IMG_8019_1024A son tour, Denis Basset, Secrétaire Général de la branche santé Fo, dépeint un constat analogue,  celui d’un système de santé que le gouvernement cherche à mettre en banque route au profit d’un système privativé à l’extrême dans l’unique but serait de renflouer les caisses de l’état au détriment de la santé du citoyen.

Il déplore la mise en place de la loi santé, la loi travail et celle des GHT. Il rappelle le nombre important de postes supprimés et d’hopitaux fermés qui annoncent la fin du service de santé de proximité, la précarisation des emplois de la fonction publique hospitalière!

Quant à Michel Poulet, Secretaire départemental de la Fédération d’Action sociale, il rappelle que ce combat est l’affaire de tous! La situation touche, à ce jour, l’ensemble du corps des fonctionnaires et également des travailleurs sociaux, éducateurs et éducatrices… Que l’on va vers une fragilisation de l’ensemble de notre système médico-social en accentuant les inégalités et instaurant une détresse sociale encore plus grande. Il rappelle l’importance de notre action commune et la nécessité d’unifier nos forces pour nous faire entendre!

Fo ne lache rien! Et proprose à tous ceux qui le souhaitent de prendre en charge leurs frais de transport afin d’aider les agents à venir nous rejoindre le mardi 7 mars 2017 jour de grève nationale sur Paris!!