Paris, le 7 mars 2017


C’ est dans la continuité de notre lutte contre la loi travail,la loi Santé et la loi HPST que la manifestation de Paris a été menée dans l’action commune.

Force Ouvrière, la CGT et Sud ont ouvert la marche de ce grand rassemblement des agents hospitaliers du public et du  privé.
Cette action  a été un franc succès !

Partis de la place Denfert-Rochereau (14e) ce mardi 7 mars 2017 a rassemblé près de 40000 manifestants, parmi lesquels le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, répondaient à l’appel d’une intersyndicale FO-CGT-SUD et de 16 syndicats et associations d’infirmiers salariés et libéraux.

Elle marque une étape décisive dans la lutte contre cette politique d’austérité, cette logique de rentabilité, qui met tant à mal nos institutions et casse nos professions.

Une fois de plus nous avons montré notre détermination à combattre un gouvernement consumériste et libérale et notre engagement envers nos professions et notre système de santé.

Que cela soit à l’hôpital ou dans le médico-social (public ou privé), dans les collectivités territoriales, dans les services de l’État, la mobilisation et la grève sont à la hauteur du ras-le-bol et de la détérioration des conditions de travail des agents.
Dans le cortège, ces derniers ont à nouveau réaffirmé leur opposition à la suppression de 22 000 postes et de 16 000 lits dans les hôpitaux et à la création des GHT. Ils refusent également les lois de décentralisation (NOTRe et MAPTAM) synonymes de mutualisation des services et de suppressions de postes.

 

Photo foule

 

Les alsaciens à la capital!

Une forte délégation de plus de 150 agents dont les deux tiers des Agents Hospitaliers de l’ensemble des établissements de santé Alsaciens avait fait le déplacement.

Photo banderole HUSUne représentation Alsacienne composée de l’ensemble des catégories professionnelles avec notamment des Agents Techniques, Ouvriers, Aides-soignants, Cadres, Cadres IADE,  IADE, Infirmières, IBODE, Administratif, Technicien de laboratoire, mais aussi Enseignants, Agents départementaux et même Agents d’entreprises privées ont battu le pavé parisien pour démontrer le refus de la politique gouvernementale.

Une délégation dont faisait partie Denis Basset, Secrétaire Général FO Santé a été reçu par le Directeur du cabinet de la Ministre et des vraies revendications ont pu être posées notamment sur le dossier des Aides-soignants ou des IADE par exemple.

Denis Basset a réaffirmé la défense de la Fonction Publique Hospitalière avec conservation du même soin de proximité pour tous, de même qualité et avec la même sécurité mise en danger aujourd’hui !

Il rappel a juste titre que nos revendications sont claires  et que nous en avons assez des fermetures de lits, de services, d’établissements hospitaliers, sociaux et médicosociaux. Nous ne pouvons supporter d’avantage de suppressions de postes de travail dans les hôpitaux, les services publics, et les établissements privés!
Le blocage des salaires dans la Fonction Publique, comme dans le Privé, organise la paupérisation, le découragement des agents de nos services !

Yves KOTTELATSecrétaire général de la Fédération des personnels des services publics et de santé FO, est également intervenue: » Depuis des années, les différentes lois de soi-disant « modernisation », je citerai la réforme de l’Etat, les lois portant réforme territoriale et hospitalière produisent leurs effets catastrophiques »

« Face aux tentatives de remise en cause de nos acquis, nous ne pouvons compter que sur notre
capacité à résister et à combattre ! »

 

Photo Christian MélanchonDans leur intervention nos responsables de la Fédération ont insisté sur la situation de légitime défense dans laquelle sont les salariés.

Ils ont indiqué que si nous sommes là aujourd’hui, nous serons là demain, que nous ne lâcherons rien, cela vaut pour ce gouvernement comme pour le prochain, quel qu’il soit.

Et qu’en cas de non-réponse à nos revendications, nous appellerons dans tous les établissements et collectivités les personnels à se réunir en assemblée générale pour débattre des modalités d’actions, de la grève et de sa reconduction.

Soyons fiers de nos efforts de refus de la condition imposée par le Ministère et le Gouvernement actuels.

Soyons fiers des expressions de la manifestation martelées tout au long du parcours et devant le Ministère.

Soyons fiers de Force Ouvrière, Syndicat libre et indépendant qui ne se soumet pas aux pressions appuyées par les rendez-vous politiques électoraux !

 

Continuons la résistance et le rapport de force mis en place!

On ne lache rien!

On pense à nos Collègues de toute la Fonction Publique et surtout
on pense à nos Patients qui sont tous susceptible d’appartenir
à nos familles.

Liens des différentes interventions :

Intervention Denis Basset à la manifestation de Paris 07 03 17

Intervention Yves KOTTELAT manif 7 mars 2017