groupes de travail QVT ?


Depuis plusieurs années, les conditions de travail ne cessent de se dégrader. Travailler plus, tout en gagnant moins et avec moins de personnel ! On nous dit que c’est un mal nécessaire, on y peut rien, l’Hôpital est en déficit. Alors on restructure les services , on regroupe  les Hôpitaux, on supprime des lits, des effectifs au détriment de la qualité des soins, du service de proximité, de la santé des agents. Un Fillon passant par là, va nous dire qu’il faut se serrer la ceinture, et nous demander de travailler 39 h payées 35 h, « mais monsieur, nous travaillons déjà 39 h ! »

Les années passent et le Gouvernement reste sourd face au mal être des agents de la Santé. La Ministre de la santé, Marisol Touraine, restant en retrait, ne semble pas préoccupée par la situation.

Pourtant cette situation, Force Ouvrière l’a maintes et maintes fois dénoncée. Nous avons ensemble manifesté, d’abord en novembre 2016 en région puis en mars 2017 en national. Le problème est pourtant clair, les politiques de restrictions budgétaires initiées par le Gouvernement s’opposent en tout point avec la conception  et le rôle d’un Hôpital qui n’est pas une usine à malades où s’exécuteraient des soins à la chaîne.

Malheureusement c’est avec la vague de suicides de l’été dernier que les médias ont commencé à parler du mal-être de la Fonction Hospitalière. 20 ans que l’on ne parlait plus de nous, de nos conditions de travail , du manque de reconnaissance aussi bien salariales que statutaires, « soigne et tais toi ! » voilà à quoi se résume notre fonction aujourd’hui.

c’est alors que notre chère Ministre, Marisol Touraine, sereine et souveraine, telle une bonne fée vient encore nous jeter sa poudre de perlimpinpin aux yeux ! « Mesdames et messieurs, approchez approchez, je vais vous parler de la stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail ! »

marisol-touraineMarisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté le 5 décembre 2016, « une stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail aux représentants des professionnels de santé des établissements sanitaires et médico-sociaux. Pour répondre aux attentes exprimées par les professionnels et aux enjeux du système de santé, Marisol Touraine a présenté une stratégie nationale forte et volontariste pour faire de la qualité de vie au travail une priorité politique ». LOL. Attendez ce n’est pas finit ! Vous allez découvrir les moyens financiers débloqués et leurs finalités…

« La stratégie est articulée autour de 3 axes :

Donner une impulsion nationale, pour porter une priorité politique : une gouvernance nationale sera mise en place pour impulser (tous les jours dans mon service je peux vous dire que ça pulse entre les soins, les admissions, les urgences…), suivre et évaluer la démarche (création d’une mission et d’un observatoire national, mise en place d’un dispositif doté d’un médiateur national et de médiateurs régionaux) ; la qualité de vie au travail et la détection des risques psychosociaux (les risques sont déjà connus cela n’a pas empêché les derniers suicides) seront intégrés aux formations initiales des professionnels médicaux et paramédicaux ; 30 millions d’euros seront consacrés sur trois ans à la généralisation d’équipes pluridisciplinaires (composées de psychologues, d’assistants sociaux et de conseillers en prévention des risques professionnels),

….Bon là on marque une petite pause

Non mais What the fuck comme en dit en bon français ??

On n’arrête pas de dénoncer le fait que nos conditions de travail se sont dégradées car il y a un manque évident de moyens humains par rapport à l’affluence des patients et la multiplication des actes de soins et on nous pond une armada de psychologues (sans discréditer la profession qui devrait déjà être présente au sein des services à la base…). Nous parlons de surcharge de travail, de patients de plus en plus lourd à gérer avec de multiples pathologies dépassant souvent les spécialisations des services et l’on veut nous faire croire que par l’opération d’un esprit sain et quelques confidences, on va repartir le cœur léger dans nos unités ??

J’espère qu’il y aura l’option hypnose ne serait ce que pour faire disparaitre la douleur que je sens poindre dans mon séant …

Pire encore on arrive à débloquer 30 millions d’euros ! ! nous avons réclamé à corps et à cris de renforcer les effectifs et d’arrêter la suppression des postes, ce à quoi on nous répond qu’il n’y a plus d’argent, que les Hôpitaux sont en déficit et qu’il faut faire des économies !! Mais avec cet argent, on en aurait du personnel sur 3 ans !

…à l’échelle des GHT, pour renforcer les services de santé au travail ; le métier de médecin du travail sera revalorisé ; une concertation sera engagée avec les organisations syndicales pour adapter le régime indemnitaire et mieux valoriser les sujétions liées à la continuité des soins (travail le dimanche ou la nuit).

mycvfactory-emploi-travail-
Améliorer l’environnement et les conditions de travail des professionnels au quotidien : la qualité de vie au travail sera inscrite dans le projet d’établissement et au niveau de chaque commission médicale d’établissement ; elle sera placée au cœur des politiques sociales (généralisation des baromètres sociaux, organisation de rendez-vous annuels, mise à disposition d’outils pour mieux évaluer la charge en soins) ; la sécurité des professionnels sera renforcée ; les réunions d’équipes et entretiens annuels individuels seront systématisés ; la conciliation entre vie privée et vie professionnelle sera favorisée.

Je sens que la réunionite aiguë deviendra vite chronique et chronophage. On a déjà moins de temps à consacrer à sa vie privée, les transmissions écrites se font souvent au delà de notre temps de service par manque de temps si en plus nous courrons de réunion en réunion, ça risque de coincer, et les heures supplémentaires de ces réunions on va les récupérer comment ? déjà que nous sommes en sous effectifs.
Accompagner les professionnels au changement et améliorer la détection des risques psychosociaux : le changement sera expliqué et accompagné pour faciliter son appropriation (généralisation d’une charte de l’accompagnement des professionnels en cas de restructuration, organisation d’actions de sensibilisation) ; les cadres seront accompagnés dans leurs activités de management (généralisation de méthodes d’encadrement et d’outils de gestion informatisée des plannings, formation des faisant-fonctions de cadres, définition de parcours professionnels) ; la détection et la prise en charge des risques psychosociaux sera améliorée (diffusion d’outils de sensibilisation, mise en place d’un dispositif d’écoute offrant un soutien psychologique et de groupes d’expression, recueil et analyse des événements indésirables graves liés à un risque psychosocial).

Bien, écoutez, alors le service va être restructuré et  vous allez devoir travailler en effectif réduit pour la même charge de travail, c’est comme ça, vous n’avez pas le choix !… voilà sans formation ! je l’ai fait !. No comment !

Mais le plus grave dans tout cela est qu’il semblerait que dans certains établissements, les Directions prennent l’initiative de mettre en place des groupes de travail QVT (qualité de vie au travail), nous tenons à vous indiquer que rien ne justifie la mise en place de ces groupes de travail.

En effet comment parler de QVT lorsqu’on supprime 22 000 emplois en 2017 et 16 000 lits, les décisions d’ailleurs étaient antérieures à la campagne budgétaire 2017, qui avec la baisse des tarifs et la réserve prudentielle, vont imposer 1,1 milliard d’euros d’économies supplémentaires pour les établissements publics de santé, ce qui se traduira par des tensions accentuées sur l’emploi et l’offre de soins.

Il est également à noter que la mission nationale QVT est mise en place avec un mandat qui se conclura le 31 mars 2017, rien n’indique aujourd’hui que celui-ci sera poursuivi ou par ce ministre ou le suivant !!

La mise ne place par certains établissements de groupe QVT n’est qu’un leurre, une coquille vide qui donnerait l’impression d’apporter des réponses sans moyens ni objectifs.
Nous rappelons aux Directions hospitalières qui auraient les velléités de mettre en place des réflexions sur QVT, qu’ils ont l’occasion de marquer leur attachement au dialogue social en respectant et convoquant régulièrement les instances officielles de représentation des personnels ( CTE-CHSCT-CAP).

16_12_05_-_cp_strategie_nationale_d_amelioration_de_la_qualite_de_vie_au_travail