Déclaration liminaire FOHUS CHSCT & CTE 11 décembre 2017


FOHUS réclame une prise de position de la Direction !

Depuis 2 ans, depuis les prémices des GHT Force Ouvrière ne cesse de dénoncer les effets désastreux sur le fonctionnement et l’intégrité des établissements sanitaires.
Force Ouvrière ne cesse de mettre en avant les effets néfastes sur les conditions de travail de l’ensemble des agents hospitaliers.

Force Ouvrière ne cesse de démontrer que le but in fine des GHT est de permettre de faire des économies drastiques dans la Fonction Publique Hospitalière, de diminuer le nombre de lit et ainsi de diminuer l’offre de soins et surtout celle de proximité.
Après la sortie du décret des GHT, le 27 avril 2016 et après la sortie des ordonnances le 13 janvier 2017 adaptant les GCS (groupement de coopération sanitaire) aux GHT les conditions sont réunies pour opérer le démantèlement des établissements sanitaires de notre Pays.
Ainsi, aujourd’hui l’ordre du jour des 2 instances CHSCT et CTE sont à l’image de l’objectif de la feuille de route du Ministère de la Santé.
Comme malheureusement Force Ouvrière l’avait annoncé le GCS à l’intérieur du GHT va permettre la mobilité forcée des fonctionnaires, une Première, et par la suite ce même GCS va permettre l’entrée du privé dans la Fonction Publique avec l’embauche future de personnels avec des contrats de droit privé.
Non seulement les conditions de travail vont se détériorer inéluctablement mais il va devenir difficile de maintenir une cohérence entre les différents agents.
Tout est réuni pour que l’on débute la fin du Service Public.
Force ouvrière prend avec une grande gravité la gestion de la blanchisserie comme une boite lambda privée avec tous les travers que cela peut comporter.
Nous ne pouvons cautionner le fait d’une externalisation mais encore moins le fait que le Service Public avec toutes ses valeurs se mette à faire du travail anti social recherchant l’optimisation du rendement au détriment de la qualité des conditions de travail et ainsi de la qualité de la vie en général.
Les réorganisations de soins qui touchent l’ensemble du CHU rejoignent les objectifs du GHT avec une diminution du nombre de lits et de Personnels, comment compte-t-on mieux soigner avec un turn-over plus important ?
Bien évidement on compte sur l’éthique des professionnels pour permettre une prise en charge de qualité et en toute sécurité mais aujourd’hui le modèle s’essouffle et le personnel soignant paramédical et l’ensemble des agents n’en peuvent plus et l’Hôpital vacille comme le démontre la mise sous tension du CHU pendant près de 4 mois l’hiver dernier lors de l’épidémie de grippe hivernale.

Force Ouvrière ne peut cautionner cette politique volontariste de démantèlement de l’offre de soins et après avoir démontrer, par une enquête sur les conditions de travail au sein du CHU, Force Ouvrière est dans l’attente d’une vraie prise de position de la Direction et des responsables des instances pour défendre le CHU, son personnel et ses patients .
Comment peut-on ne pas réagir ?
Comment peut-on rester de marbre face aux feuilles de route imposées par le Ministère, par les ARS ?
Comment ne peut-on pas réagir aux déclarations de la Ministre quand celle-ci clame que 30 pour cent des soins sont inutiles ?
Avec une très grande responsabilité sur nos prises de décisions sur l’ensemble des dossiers, Force Ouvrière continuera son combat pour

-défendre le Service Public

-pour défendre le CHU,

-pour défendre l’ensemble des salariés fonctionnaires contractuels, stagiaires

mais aujourd’hui la question est que les responsables de notre CHU réagiront positivement face aux objectifs désastreux imposés par le Ministère, continuerons-nous dans la voie de la réduction, la diminution, tout en voulant faire face à une charge de soins en constante augmentation ?
Est-ce qu’une prise de conscience à tous les niveaux serait impensable ?
Force ouvrière ne peut pas permettre que le GCS présenté aujourd’hui soit le cheval de Troie du démantèlement de nos valeurs républicaines au sein de notre CHU.
Ainsi, c’est avec une certaine gravité que les représentants FOHUS se positionneront aujourd’hui CONTRE ce GCS avec un infime espoir d’écoute et de réalisme sur l’état de mort annoncé de notre Hôpital Public au service altruiste des patients avant tout .