La Délégation FO reçue par la Directrice régionale de l’ARS


Le 15 novembre 2018, FO région Alsace avec les représentants FO de tous les établissements sanitaires d’Alsace ont organisé une mobilisation et une manifestation statique de ses militants et délégués syndicaux devant le siège de l’ARS (Agence Régionale de Santé) Alsace.

Ainsi des représentants des établissements de Mulhouse, Rouffach, Colmar, Strasbourg, Saverne, Haguenau, Wissembourg et plusieurs représentants d’EHPAD des 2 départements se sont retrouvés pour manifester et réclamer des réponses et des actions urgentes pour apporter des solutions à nos revendications.

La situation devient inacceptable, autant pour les patients que pour les agents et ce ne sont pas les mesures annoncées par le Président et la Ministre de la Santé qui rassurent les Hospitaliers.
Les plans de retour à l’équilibre sont pratiquement devenus la règle pour apporter des réponses aux déficits des établissements Alsaciens, pour exemple Mulhouse annonce un déficit de 14 millions d’euros et le CHU 16 millions d’euros.

Ces déficits organisés par la politique actuelle du Gouvernement avec un taux d’ ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) fixé volontairement insuffisant leur permettant de faire 50 milliards d’économies en 7 ans et le PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale) ainsi que le plan « Ma Santé 2022 » vont entraîner de nouvelles économies comme 1,2 milliard d’économie sur la masse salariale.

Les fermetures de lits sont devenues la règle et pour pallier la chirurgie ambulatoire est mise en avant.
L’inacceptable pour l Hôpital Public est arrivé avec un forfait pour les refus des hospitalisations.

En Alsace au vu des bilans sociaux des établissements, ce sont des centaines de milliers d’euros économisés par les établissements sur les heures supplémentaires et repos non pris par les Hospitaliers.

Ce 15 novembre, nous nous sommes retrouvés face à l’ARS qui est le bras armé financier régional du Ministère et qui a pouvoir de vie et de mort sur nos structures, comme la maternité d Altkirch, nous ne pouvons continuer ainsi et disloquer l’Hôpital Public !

Notre délégation a pu s’exprimer devant la Directrice Régionale de l’ARS pour dénoncer l’état de démantèlement de notre offre de soins et l’avancée dans la différenciation du soins et de privatisation à terme.

L’Hôpital Public n’a plus les moyens d’assurer sa fonction de soins universels, état de fait organisé sciemment par une politique gouvernementale Libérale.

 

Comme à notre habitude, FORCE OUVRIERE ne lâchera rien !