Grève des personnels de l’hôpital de la Robertsau ce mardi 15 octobre


Nous l’avions annoncé, l’ensemble des personnels de l’hôpital de la Robertsau s’est mobilisé ! A l’appel de Force Ouvrière des HUS , une cinquantaine d’agents, cadres de santé, infirmièr(e)s , aide soignant(es), agents de service, étaient en grève ce mardi 15 octobre.

Ce mouvement intervient au moment de l’annonce de Mme Buzyn, Ministre de la Santé, qui a délégué à l’ancienne Ministre du Travail,Mme EL KHOMRI le travail sur l’attractivité des métiers du grand âge.

Pour rappel, Mme Buzyn avait dit qu’il n’y aurait pas de fonds levés immédiats pour les EHPAD et que la problématique était organisationnelle ! Elle avait également refusé d’octroyer la prime canicule pour les agents des services hospitaliers, prime qui avait été fortement demandée pour les personnels des EHPAD entre autres…

C’est donc devant le pavillon Kuss dans une ambiance conviviale et fraternelle que les agents des différentes unités ont voulu marquer  leur lassitude, leur épuisement, ils n’en peuvent plus de ces conditions inhumaines tant pour les résidents que pour les personnels.

 

 

 

Les services d’EHPAD, de soins de longues durées , les SSRG, l’unité cognitivo-comportementale, ont été représentés par les agents venus prouver qu’ils et elles ont envie de se battre pour des prises en charge plus justes et humaines.

Ils en ont assez d’être constamment en sous-effectif, avec du matériel obsolète, usé, insuffisant. Comment peut-on décemment imaginer qu’une seule aide-soignante puisse pendre en charge une vingtaine de résidents du lever au coucher ?!

Ce que prônent les personnels c’est avant tout d’avoir les effectifs suffisants pour une prise en charge de qualité des personnes âgées. Mais également une reconnaissance de la Direction que leur charge de travail qui est devenue plus lourde car la typologie des patients a changé. Les patients sont polypathologiques et l’on retrouve de plus en plus de soins techniques dans des unités de gériatrie mais avec toujours moins de personnels.

Si ce secteur était suffisamment pourvu en effectifs, que les agents avaient leurs plannings à la cible et que le matériel était présent, probablement cela permettrait une meilleure attractivité de ses unités. Ces unités sont toutes aussi importantes dans le parcours du patient que le service des urgences.

L’hôpital de la Robertsau représente 400 lits. Et lorsqu’on connaît la problématique des lits d’aval des urgences, on comprend l’importance du secteur gériatrique, encore faut-il y mettre les moyens humains et matériels.

Cette grève a eu d’ores et déjà des effets positifs, car les médias ont bien relayé le mouvement.

Les personnels, si souvent discrets , se sont tous et toutes réunis pour chanter fièrement une reprise des enfoirés version gériatrie afin de défendre leurs valeurs et leur attachement à des soins dans le respect et la dignité de la personne âgée.

 

Des négociations avec la Direction sont en cours, pour l’instant les avancées portent sur :

  • Le recensement du matériel avec priorisation, en cours de confirmation par la direction de site,
  • L’organisation d’une réunion relative aux modalités de fonctionnement et de répartitions des ressources au sein du pôle d’ici le 31 octobre, avec la possibilité de présence d’un représentant des équipes en 2ème partie de réunion,
  • La réalisation d’un état des lieux de la sécurisation du site, en coordination avec la responsable sécurité des HUS et la direction de site,
  • La mise en place d’une indemnité pour travaux insalubres au taux 1 pour l’ensemble des agents relevant du pôle de gériatrie,
  • La mise en place du dispositif 50/50 indemnisation / récupération pour les ASH affectés au pôle de gériatrie, dans le cadre des remplacements de dernière minute.

Les personnels déterminés, ont décidé de poursuivre le mouvement avec le dépôt d’un  nouveau préavis de grève pour le 31 octobre, journée où nous seront rendues les propositions de la Direction.

Nous attendons surtout une réorganisation de fond des unités de la Robertsau avec des effectifs à la hauteur de la charge de travail, des plannings à la cible et un pool dimensionné en  effectifs suffisants pour permettre aux personnels de rester dans leurs unités respectives, sans être contraints d’aller remplacer n’importe où, car ce système pour nous, mène à la désintégration du travail en équipe et à l’épuisement des Personnels.

 

 

https://www.dna.fr/sante/2019/10/15/greve-a-l-hopital-de-la-robertsau-a-strasbourg

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/strasbourg-les-personnels-de-l-hopital-de-la-robertsau-en-greve-mardi-1571056467