Force Ouvrière porte plainte contre X !


Chers Adhérents, chers Collègues,

 

Alors que nos agents sont engagés dans cette lutte sans merci contre cette pandémie à COVID-19 et que les chiffres montreraient une faible diminution des hospitalisations, le nombre d’agents contaminés, lui, ne cesse d’augmenter.

Sur l’ensemble du territoire français et DOM TOM, les agents ont pris des risques considérables car ils n’étaient pas suffisamment protégés.

La Fédération Force Ouvrière et ses unions régionales, départementales et locales ont ainsi constaté que les mesures ont été trop tardives, insuffisantes et parfois incohérentes.

FO dénonce depuis le début de cette crise sanitaire, un manque de moyens matériels de protections et de médicaments primordiaux.

FO HUS a été contraint à plusieurs reprises de saisir par courrier l’ARS et de solliciter un rendez-vous avec la Directrice de l’ARS pour qu’enfin des masques soient donnés aux agents.

Aujourd’hui, aux HUS, nous avons 584 agents covid positifs mais combien n’ont pas été correctement diagnostiqués ? Testés en faux négatifs ? Ce chiffre pourrait bien doubler à l’issue de la crise sanitaire.

FOHUS demande que l’ensemble des agents du CHU, titulaires, contractuels puissent bénéficier de tests PCR et sérologiques avec une prise en charge totale des frais par l’établissement. Un courrier dans ce sens a été envoyé par la Fédération FO au Ministre de la santé fin avril.

Aussi bons nombres d’agents de la Fonction Publique et du secteur privé continuent à être exposés au virus sans protection suffisante par manque d’anticipation des pouvoirs publics.

La  négligence envers les personnels de santé dont à fait preuve ce Gouvernement, ne peut et ne doit pas rester en l’état.

Force Ouvrière estime que ce laxisme quant à prise en charge de cette épidémie en France et le déni de l’exposition des agents au virus, a clairement mis en danger la vie des personnels de santé.

C’est pourquoi la Fédération Force Ouvrière a déposé une plainte contre X le 2 avril 2020 au titre des chefs suivants :

–      Abstention volontaire de prendre les mesures visant à combattre un sinistre

–      Homicide involontaire, faits commis sur l’ensemble du territoire national depuis décembre 2019

–      Violences involontaires, faits commis sur l’ensemble du territoire national depuis décembre 2019

–      Mies en danger, délibérée de la vie d’autrui, faits commis sur l’ensemble du territoire national depuis 2019.

Le but de cette plainte sera la création d’un fond d’indemnisation pour réparer l’ensemble des préjudices faits aux personnels mobilisés et permettra en outre que soient prises en considération les conséquences de cette épidémie sans précédent justifiant de revenir à une Fonction Publique de  grande qualité !

Dans cet objectif, nous vous proposons de remplir un questionnaire, ci-joint, qui permettra d’évaluer les différentes situations pour lesquelles les agents ont été exposés au virus, mettre en exergue le manque criant de moyens de protections.

Cette démarche est essentielle pour apporter des chiffres et produire des statistiques indiscutables. Notre gouvernement devra alors faire face à ses responsabilités !

Questionnaire:FOHUS – QUESTIONNAIRE PLAINTE

 

Christian Prud’homme

Secrétaire Général FOHUS