FO-HUS POSE LE CADRE ET NEGOCIE


Ce jeudi s’est tenu un CTE (Comité Technique d’Établissement) extraordinaire avec pour ordre du jour deux points impactant l’organisation de travail des Professionnels et leurs futures évaluations au sein de notre établissement. Le CTE instance consultative a des prérogatives permettant la discussion, le débat et la mise au vote de points ayant des incidences sur l’organisation et sur le fonctionnement de l’établissement. Si des points ont obligation de passer dans cette instance, il ne permet pas malheureusement d’imposer une orientation coercitive des points à l’ordre du jour car la décision appartiendra toujours au Directeur Général après la consultation, même si le point présenté se voit opposer un refus catégorique et unanime.

Partant de cette réalité et notamment sur la discussion des nouvelles lignes de gestionsFO-HUS s’est positionné de manière à apporter le maximum de garanties pour permettre aux Professionnels d’être évalués au plus juste dans leurs futures évaluations professionnelles. La fin de la notation a été imposée par la loi de la transformation publique et de ce fait permet à la Direction d’imposer un protocole d’évaluation sans négociations avec les organisations syndicales.

La Direction Générale a pris le parti dans notre établissement d’engager une méthode consultative au vu de l’importance du sujet, ce qui a permis d’apporter des amendements au protocole sans pour autant donner carte blanche. Il nous a paru important de rester constructif et de faire bouger des lignes au vu du caractère inéluctable de la mise en place du protocole dès cette année.

Ainsi, suite à notre demande, un comité de suivi sera mis en place dès cette année pour surveiller son application et éviter toute dérive et permettre aux Professionnels de ne pas être lésés dans leurs évaluations. A notre demande également, certaines valeurs entre les items professionnels et l’expérience professionnelle ont été modifiées. Il parait important de continuer à valoriser l’expérience professionnelle, c’est à dire l’ancienneté dans l’évaluation surtout pour l’établissement des tableaux de priorisations de changements de grades. La tâche ne fut pas aisée et la négociation continuera ainsi que le suivi de la démarche, FO ne laissera pas la mise en place d’un avancement uniquement basé sur le mérite cela entrainerait trop d’incertitudes dans le traitement des carrières des agents.

Notre objectif est de sécuriser le plan de la vie professionnelle dans son évolution salariale impartiale comme le défend le Service Public. Avec la prise en compte de ces amendements par la Direction, FO-HUS s’est abstenu sur ce point, sans voter pour marquer un refus face à une réalité imposée par la loi, mais FO voulait rester dans la prise en compte de sa position et permettre l’amélioration du protocole. Ainsi sans prévaloir de la future réalité, de la véracité du protocole et de son impartialité, FO-HUS continuera sa défiance et apportera son concours à tous les Professionnels lors de ces nouvelles évaluations.  C’est en responsabilité syndicale et dans l’objectif de défendre vos intérêts qu’il nous a paru important de se positionner ainsi.

Le deuxième point sur une nouvelle organisation en horaires dérogatoires de 12 h pour la réanimation médicale du NHC, FO-HUS a apporté son expertise et a rappelé le contexte législatif et les tenants et aboutissants de ce type d’organisation avec l’appui de nombreuses études présentées lors de cette instance. Cette expérimentation voulue par la majorité de l’équipe serait nouvelle dans un exercice au sein d’une réanimation dans notre établissement et peut comporter des risques et des difficultés. Comme pour le point précèdent, la Direction Générale a la main sur son application et sa réalisation, il nous a paru important de protéger les Professionnels en posant de façon didactique ces possibles difficultés et avons demandé une évaluation au mois de juin.

L’expérimentation suscite de nombreuses questions auxquelles il faut être attentif et qu’il faut poser pour protéger le professionnel dans son exercice quotidien. Partant de groupes de travail volontaires de Professionnels de cette réanimation pour passer à cette nouvelle organisation, nous avons rappelé toute l’importance de la fatigabilité de cet horaire avec notamment une baisse de la vigilance au bout de 9 h, l’importance des temps de travail et des temps de pause, l’importance du haut niveau de technicité de cette réanimation pouvant rendre cet horaire éprouvant pour la charge mentale et physique, l’importance du temps de transmissions, l’importance des trames, l’importance des effectifs de remplacement.

FO-HUS est convaincu que cet horaire n’est pas une solution miracle aux difficultés d’exercices actuelles essentiellement dues à des défauts d’effectifs et a conscience d’une possibilité de majoration de difficultés pour la santé des agents. Se basant sur ces constats, après avoir écouté les agents et rappelé le cadre législatif pour mettre en avant la responsabilité de l’institution sur cette organigrammeorganisation permettant la protection des agents si une difficulté leur serait imputable, FO-HUS s’est abstenu et restera disponible auprès des Professionnels pour toute écoute et assurera un suivi attentionné de ce service de réanimationen sachant que la Direction s’est engagée sur la possibilité de revenir sur l’ancien modèle horaire.

Lors de ce CTE, FO-HUS s’est par deux fois positionné dans l’intérêt collectif de l’établissement et restera à vos côtés et disponible, comme nous le sommes depuis plusieurs années, notre combat au quotidien sur tous les dossiers l’atteste. FO-HUS, fort d’une équipe inchangée depuis plus de cinq ans s’appliquera comme toujours à engager toutes ses forces pour défendre vos conditions de travail et votre reconnaissance.  L’ensemble du bureau se tient à votre disposition et vous invite également à prendre connaissance des procès-verbaux des CTE que vous retrouvez sur IntraHus.