Manifestation des Sages-Femmes 7 octobre : 1er round!


Le 7 octobre, journée de grève et de manifestation nationale sur Paris, a rassemblé plus de 6000 sages-femmes dans le cortège qui partait de la gare Montparnasse jusqu’au Ministère de la Santé.



A l’issue du parcours, la Fédération des Services Publiques et des Services de Santé accompagnée d’une représentante FO du groupe de travail Sages-femmes FO, ont été reçues par le Cabinet du Ministre de la Santé. Les modalités du RDV avec le Cabinet ont été inhabituelles puisque les syndicats de la FPH, des professionnels et des libéraux ont été reçus en bilatérale.

Afin de ne pas s’éparpiller sur une kyrielle de revendications et de bien faire comprendre au Ministre nos priorités, nous avons insisté longuement sur 3 points :

1- la revalorisation du statut et des grilles indiciaires salariales avec une vraie perspective de carrière à l’instar de ce qui s’est traduit pour les soignants dans le Ségur. La prime proposée ne correspond pas aux attentes des sages-femmes et celle-ci doit être intégrée en points d’indices (200 points) sur les grilles avec un montant plus conséquent. L’attractivité de ce métier et la fidélisation des sages-femmes à la FPH ne pourront passer que par des grilles fortement revalorisées et avec de vraies perspectives,

2- Le recrutement massif de sages-femmes pour recouvrer des conditions d’exercices acceptables, sécuritaires et garant d’avoir une vie familiale.

3- La sixième année pour les étudiants afin de lisser convenablement les 5 années d’apprentissage en évitant ainsi la perte d’étudiants (30% ne vont pas au terme du diplôme) et en asseyant ainsi les connaissances et missions déjà importantes dans des conditions optimales.

Nous sommes revenus aussi sur des mesures qui peuvent être prises
immédiatement par le Ministère :
• Mettre fin à une pratique de contractualisation abusive. En effet 20 % des
sages-femmes sont contractuels,
• L’augmentation conséquente des ratios promus promouvables pour
accéder au grades 2 des sages-femmes et ainsi améliorer par ce biais la
fidélisation.


FO rappelé et mis en garde le Ministère sur la détermination des sages-femmes pour obtenir satisfaction et que cette journée de grève n’était qu’un commencement, si le gouvernement venait à ne pas évoluer sur la manière dont elle veut revaloriser, reconnaitre ce métier et le considérer à la hauteur de leurs multiples compétences et activités.
Le Cabinet a averti que FO sera rapidement informé des arbitrages auxquels il pourrait donner une issue favorable