Mobilisation EN FORCE des ambulanciers de la Fonction Publique Hospitalière !



C’est avec une très forte mobilisation à Paris mais également dans de très nombreuses villes en région, que les ambulanciers de la Fonction Publique se sont fait entendre avec la Fédération FO des personnels des Services Publics et de Santé.

Avec plus de 350 professionnels dont une délégation d’une quinzaine de nos collégues ambulanciers des HUS et de Saverne devant le ministère des Solidarités et de la Santé (chiffrage des Renseignements Généraux) et plusieurs autres centaines au total en province, les ambulanciers se sont massivement engagés dans cette grève pour la reconnaissance de leur métier qui dénombre seulement 2 500 agents dans la Fonction Publique Hospitalière: une première démonstration nationale qui instaure le rapport de force avec le gouvernement !

FO a porté à nouveau les justes revendications d’une profession fraîchement réingénierée, mais sans avancées salariales ou statutaires à la clef …. Une nouvelle fois, les représentants du ministère sont restés muets se contentant de nous déclarer que seul le ministre pouvait débloquer ce dossier.


En province comme à Paris, des délégations FO ont déposé leurs exigences pour les ambulanciers :

• Intégration des ambulanciers dans la filière soignante ;

• Respect des engagements pris lors des négociations
des accords salariaux, dits du « Ségur de la Santé », pour la
revalorisation des grilles indiciaires de rémunération avec le
reclassement en catégorie B des ambulanciers ;

• Augmentation de la durée de formation des
ambulanciers ;

• Classement des ambulanciers dans la catégorie active
de la CNRACL.

Voilà presque six mois, Olivier VÉRAN s’engageait personnellement à se saisir de ce dossier …et depuis « silence radio » sur les réponses légitimes que les ambulanciers attendent. Alors que la cinquième vague de Covid se profile, que la profession est de plus en plus tendue au point même que les employeurs privés «retournent leur veste» pour réclamer un choc d’attractivité, le gouvernement doit maintenant respecter ses engagements.

Lundi 6 décembre, FO avec ses structures se réunira pour déterminer les suites à donner à cette mobilisation !